Recevez une
documentation

Comparatif FIP corse, FIP/FCPI, PER

Pour réduire vos impôts, participez au financement de PME innovantes, régionales ou dans des forêts, ou bien préparez votre retraite et réduisez vos impôts avec le PERP.

Toutes ces solutions ne se valent pas ! Découvre la solution qui vous convient le mieux grâce à notre comparatif.

FIP Corse FIP / FCPI PER Avantage
Pour qui Résidents fiscaux =
Taux de réduction 30 % maximum 25 % maximum Jusqu'à 45 % PER
Plafond d'investissement 12 000 € pour une personne seule
24 000 € pour un couple
76 102 € maximum, dans les limites légales PER
Réduction maximale 3 600 € pour une personne seule
7 200 € pour un couple
3 000 € pour une personne seule
6 000 € pour un couple
34 245 € PER
Durée de blocage Variable, entre 5,5 et 10 ans en fonction des fonds Jusqu'à la retraite sauf cas exceptionnels FIP Corse
FIP / FCPI
Plafonnement de réduction d'impôt maximum 10 000 € (plafond global des niches fiscales) Hors plafond des niches fiscales PER
Investissement minimum De 500 à 1 000 € De 500 à 3 000 € 45 € PER
Investissements 70 % minimum en Région corse 70 % minimum en Espace économique européen Variable en fonction des supports choisis PER
Niveau de risque Maximum Variable en fonction des supports choisis PER
Espérance de gain (hors réduction d'impôt) Elevé Variable en fonction des supports choisis FIP Corse
FIP / FCPI
Fiscalité des gains Exonérés d'impôts (mais pas de prélèvements sociaux) Le rente sera imposée à l’impôt sur le revenu (cf ; fiscalité du Per) FIP Corse
FIP / FCPI
Secteur d'activité Tous Tous FIP Corse
FIP / FCPI
PER
Sortie anticipée/liquidité Se référer au DICI ou au règlement général du fonds Jusqu'à la retraite sauf cas exceptionnels FIP Corse
FIP / FCPI
Sélection de FIP Corse Sélection de FIP
Sélection de FCPI
Sélection de PER

À savoir : Avec l'application du prélèvement à la source, les avantages fiscaux auxquels vous avez droit pour vos investissements réalisés dans un FIP/FCPI/FIP Corse/SOFICA… vous seront intégralement restitués en septembre de l’année suivante par l’administration fiscale.