Recevez une documentation
par courrier

Assurance vie : mettez tous les atouts de votre côté

Que ce soit pour valoriser votre épargne, préparer votre retraite, transmettre votre patrimoine, l'assurance vie est incontournable.

Avec mes‑.fr vous bénéficiez :

  • de tous les avantages de l'assurance‑vie : une fiscalité attractive, la liberté de verser et de disposer de votre épargne à tout moment, la liberté d'investir librement sur des supports pour alterner entre sécurité et performances…
  • de frais réduits au maximum mais pas au détriment du conseil
  • de l'expertise de conseillers en gestion de patrimoine, disponibles du lundi au samedi inclus, pour vous conseiller et vous accompagner à toutes les étapes de la gestion de votre épargne…
  • gratuitement et à tout moment, des recommandations d'allocations d'actif d' EOS Allocation, société spécialisée dans les solutions de contrôle et de pilotage des actifs financiers.

Guide de l'assurance vie

Guide de l'Assurance Vie 2017

Recevez gratuitement votre Guide de l'Assurance Vie 2017

Je demande mon guide

Des frais réduits : 0 % de frais d'entrée et d'arbitrage

Quelles sont les principales idées reçues sur l'assurance vie ?

1 - L'assurance vie est bloquée 8 ans

Faux : avec un contrat d'assurance vie moderne dit "à versements et retraits libres" vous pouvez verser et retirer votre argent librement, à tout moment, même avant 8 ans.

La confusion vient d'une part du fait que les anciennes générations de contrats n'étaient pas à versements et retraits libres et avaient généralement des durées de 15 à 20 ans, et d'autre part du fait que les avantages fiscaux sont maximisés au terme de 8 ans.

en savoir plus sur la fiscalité des retraits

2 - La durée de 8 ans s'applique à chaque versement

Faux : Sur les contrats d'assurance vie modernes, à versements et retraits libres, vous pouvez réaliser des versements libres à tout moment. La durée de 8 ans est une durée qui démarre à la souscription du contrat. Les versements ultérieurs profitent ainsi de l'antériorité acquise par le premier versement. C'est pourquoi, même si vos futures rentrées d'argent ne sont pas encore précises, il est important d'ouvrir une assurance vie dès maintenant pour prendre date afin de faire courir la période de 8 ans.

3 - L'assurance vie c'est compliqué et contraignant

Faux : contrairement aux idées reçues, l'assurance vie est un placement simple, accessible et souple. Les contrats modernes sont à versements et retraits libres sans pénalités et vous pouvez donc non seulement verser ce que vous voulez quand vous le voulez mais aussi retirer ce dont vous avez besoin quand vous en avez besoin. La durée fiscale n'est pas « bloquante ».

Nos contrats sont accessibles dès 500€ en versements libres et vous pouvez mettre en place des versements programmés dès 100€ par mois/trimestre.., versements que vous pouvez interrompre ou modifier à tout moment sans frais ni pénalités.

Vous choisissez librement l'affectation de votre épargne (sécurité/risque) et pouvez la modifier à tout moment gratuitement et sans contrainte.

Vous accédez à nos fonds garantis en euro (3,04% pour MPL en 2016, 3,51% en 2015, 3,81% en 2014, 4,01% en 2013, 4,01% en 2012…) mais aussi à une sélection de 200 SICAV/FCP/SCPI, sélectionnés parmi plus de 80 sociétés de gestion, sans frais ni d'entrée ni de sortie (sauf exception).

Quel autre placement vous en offre autant ?

en savoir plus sur la fiscalité

4 - On ne peut pas détenir plusieurs Assurances vie

Faux : A la différence de nombreux placements (Livret A, Plan d'épargne Logement, Plan d'épargne en Actions…), vous pouvez détenir autant de contrats que vous le souhaitez, auprès de la même compagnie ou de compagnies différentes.

Si vous détenez déjà un contrat, en souscrire un nouveau vous permettra de les comparer et de choisir le moment venu de verser sur celui qui est le plus performant.

Souscrire plusieurs contrats permet également d'adapter chacun d'entre eux à vos projets. Vous pourrez par exemple, choisir un contrat avec un excellent fonds garanti en euro pour disposer de revenus réguliers afin de compléter votre retraite, et un second pour investir sur les marchés financiers au travers de plusieurs centaines de SICAV/FCP...

Détenir des contrats ouverts à des dates différentes permet aussi de moduler avantageusement la fiscalité de vos retraits. Enfin c'est aussi un moyen adéquat d'organiser précisément la transmission de patrimoine.

5 - L'assurance vie n'est intéressante qu'en cas de décès

Faux : L'assurance vie bénéficie certes d'une fiscalité privilégiée pour transmettre un capital à ses proches, mais ce n'est pas son unique objectif.

A la différence d'une assurance décès, qui a pour seul objectif le versement d'un capital en cas de décès, l'assurance vie est un placement qui permet aussi de se constituer une épargne, d'optimiser la gestion d'un capital, de se constituer une épargne de précaution, de financer ses projets, ou encore de compléter ses revenus.

L'assurance vie est aujourd'hui le placement le plus utilisé pour préparer sa retraite.

6 - Le montant des versements est plafonné

Faux : En assurance vie, il n'y a aucune limite de versement, quel que soit votre âge.

7 - L'assurance vie est un placement risqué

Faux : l'assurance vie est une enveloppe fiscale à l'intérieur de laquelle il est possible de répartir son épargne entre un ou plusieurs supports financiers. Ce n'est donc pas en soi l'assurance vie qui est risquée mais le(s) supports qui peuvent être choisis par l'épargnant/souscripteur.

Par ailleurs, l'assurance vie est le seul placement qui offre l'accès aux fameux fonds en euros qui permettent de faire fructifier régulièrement un capital tout en bénéficiant de sa garantie.

L'épargne est protégée à 100 % et profite, sur les meilleurs contrats, d'un taux minimum annuel garanti. En revanche, les sommes versées sur les autres supports, appelés "unités de compte" (Sicav/Fcp/SCPI) ne bénéficient pas d'une garantie sur le capital. En contrepartie, les perspectives de gains à long terme, en particulier sur les placements dynamiques, sont plus importantes.

Avertissement :
L'investissement en SICAV / FCP / EMTN (fonds structurés) comporte un risque de perte en capital lié notamment aux variations des marchés financiers.

8 - L 'assurance vie n'est plus intéressante après 70 ans

Faux : les versements réalisés après 70 ans sont exonérés de droits de succession à hauteur de 30 500 €. Mais contrairement à ce que l'on pense parfois, il peut se révéler avantageux de réaliser des versements au-delà de ce montant car les intérêts générés sont intégralement exonérés de droits de succession. Par conséquent, plus votre versement est élevé, plus les intérêts sont importants, et plus l'épargne transmise échappe aux droits de succession.

9 - L'assurance vie n'est intéressante que pour les «riches»

Faux : l'assurance vie représente aujourd'hui, avec plus de 13 Millions de contrats détenus par des particuliers et plus de 1 515 milliards de "stock", plus de la moitié du patrimoine financier à long terme des ménages.

Les contrats d'assurance vie, à versements et retraits libres, sont accessibles à partir de quelques centaines d'euros à la souscription et peuvent être alimentés par des versements réguliers d'une centaine d'euros par mois ou trimestre... tout en laissant la liberté de modifier ou d'interrompre les versements sans pénalités ni contraintes !

L'assurance vie offre, à tous, des avantages fiscaux pour épargner, réaliser ses projets, transmettre à ses proches un capital exonéré de droits de succession dans la majorité des cas.

en savoir plus sur la fiscalité

10 - On peut « déshériter » ses proches avec l'assurance vie

Faux : L'assurance vie permet de transmettre une partie de votre patrimoine au(x) bénéficiaire(s) de votre choix sous réserve de respecter les règles du droit civil.

C'est pourquoi il est conseillé de ne pas priver les héritiers « réservataires » de leur part minimum dans la succession (la réserve héréditaire).

En revanche, l'assurance vie permet de transmettre la partie restante, appelée « quotité disponible », au(x) personne(s) de votre choix.

Important

Contrairement aux fonds en euros à capital garanti, les unités de Compte (SICAV, FCP, SCPI, EMTN...) ne garantissent pas le capital versé et sont soumises aux fluctuations des marchés financiers et immobiliers à la hausse comme à la baisse. L'assureur s'engage sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas.

(1) Taux de revalorisation nets de frais de gestion annuels du contrat, hors prélèvements sociaux et fiscaux et hors frais éventuels au titre de la garantie décès. Les rendements passés ne préjugent en rien des rendements futurs.