Recevez une
documentation
par courrier

Giuseppe Perrone (Varenne Capital Partners) : « Nous restons à l’écart des valeurs cycliques »

Point fort des fonds Varenne Global et Varenne Valeur, ils peuvent s’adapter à différentes conditions de marché grâce à 4 moteurs de performance.

Achevé de rédiger le 19/01/2018

Giuseppe Perrone Varenne Capital Partners

Achevé de rédiger le 19/01/2018

En janvier les plus grandes sociétés de gestion donnent traditionnellement rendez-vous aux investisseurs pour dresser un bilan de l’année 2017 et présenter leurs perspectives pour 2018. C’est notamment le cas des gérants de Varenne Capital Partners dont le fonds Varenne Valeur figure régulièrement dans les tops de la collecte sur nos contrats d’assurance-vie et de capitalisation. Giuseppe Perrone, co-fondateur et Président du comité d’investissement, et ses équipes, livrent leur analyse.  

Comment se sont comportés vos deux fonds phares, Varenne Valeur et Varenne Global en 2017 ?

Giuseppe Perrone. Notre objectif est de délivrer une performance d’excellence dans la durée avec le moins de prise de risque pour l’obtenir. Pour cela, nous travaillons sur 4 moteurs de performance : l’entreprise picking, l’absolute Short*, les situations spéciales et les couvertures macroéconomique. En appliquant cette stratégie Varenne valeur a réalisé une performance de + 5,51 % en 2017, avec une volatilité maitrisée (4,34 %) tandis que Varenne Global a fini l’année à + 8,14 %, avec une volatilité 4,23%.

Quelle stratégie avez-vous mis en place pour gérer votre poche dédiée aux actions, appelée « entreprise picking » ?

Giuseppe Perrone. C’est le socle essentiel sur lequel nous bâtissons notre gestion. L’idée est de créer un portefeuille concentré sur des entreprises d’excellente qualité que nous achetons lorsque nous pensons qu’il existe une décote par rapport à leur valeur intrinsèque. Aujourd’hui, nous avons la conviction que les marchés sont très chers. Si certains investisseurs font preuve d’un enthousiasme effréné, de notre côté nous sommes de plus en plus prudents. 

Dans nos fonds, vous n’allez pas retrouver de valeurs bancaires, ni d’institutions financières. Nous restons aussi à l’écart des métiers cycliques et des entreprises qui présentent un risque technologique. Ce positionnement privilégiant la régularité peut nous pénaliser certaines années mais se révèle très performant dans la durée.

Une société sur laquelle Varenne Valeur et Varenne Global sont investis : LVMH – « Le groupe a signé la 3e meilleure performance du CAC 40 en 2017 (+35.8 %), portée notamment par l’acquisition de Christian Dior Couture pour 6,5 MD€. Avec un cash-flow disponible de l’ordre de 4 MD€, elle dispose d’une capacité d’autofinancement très importante. Les résultats nets au premier semestre 2017 sont en hausse de 24 %, à 2,1 milliards d’euros. »

Quelles qualités recherchez-vous chez une entreprise ?

Giuseppe Perrone. Nos équipes appliquent des techniques très poussées, proches de celles du Private Equity (sociétés non cotées), pour bâtir notre portefeuille. Concrètement, nous recherchons des entreprises disposant :

  • d’un avantage concurrentiel durable (costing ou pricing power*) :
  • d’un management et d’une équipe de direction de qualité ;
  • de perspectives économiques favorables (capacité à générer de la valeur indépendamment des cycles économiques et sectoriels) ;
  • d’une absence d’endettement.

Aujourd’hui, nous apprécions des valeurs comme LDC (Le Gaulois, Marie, Poulets de Loué…), LVMH, Nike, Accenture ou encore Walt Disney.

Une valeur cédée par Varenne Valeur et Varenne Global en 2017 : WPP – « Sa performance décevante (-23,50 %) nous a poussé à céder la totalité de la ligne. Numéro 1 mondial des agences communication et d’achats d’espace, WPP fait face à certaines difficultés, provoquées par un changement brutal dans la configuration de son marché. Le secteur est passé d’un oligopole (Omnicom, Publicis…) à un marché très fragmenté d’où ont émergé de nouveaux acteurs (IBM, Accenture…) exerçant ainsi une plus grande pression sur les marges. Malheureusement pour WPP, cette tendance devrait s’installer durablement.

Qu’en est-il de la stratégie « short » vous permettant de prendre des positions « vendeuses » sur des titres ?

Giuseppe Perrone. Cette stratégie de vente à découvert permet de générer de la performance sur des cas très spécifiques de détérioration de l’activité d’une entreprise. Dans ce cadre, nous identifions des sociétés qui vont faire face à une recapitalisation, une restructuration du capital ou une liquidation à l’horizon 18-24 mois. En 2017 l’environnement n’était pas du tout favorable à cette stratégie, les entreprises ne rencontrant aucun problème pour se refinancer. Nous avons donc préféré en être complètement absent. On pourrait anticiper un retour progressif en 2018, mais plutôt pour la deuxième partie de l’année.

Le marché des fusions et acquisitions, ou situations spéciales, a-t-il été un moteur de performance important en 2017 ?

David Mellul (Directeur Général). Nous nous intéressons aux opérations de fusions et acquisitions (M&A), annoncées ou amicales, aux restructurations du capital ou à des opérations sur titres. Cette stratégie répond à un processus d’investissement très structuré. Varenne Global est à ce jour, exposé à près de 14 % à cette stratégie. En 2017, elle a produit une rentabilité nette annualisée de 4,10 % avec une durée moyenne de détention des titres concernés de 76 jours.

Michael Ifrah (Analyste Gérant). Pour 2018, on anticipe une activité M&A soutenue car les fondamentaux sont bons. Les conditions de financement vont demeurer favorable, la croissance économique est présente et certains secteurs sont amenés à se consolider.

Pour aller plus loin

L’utilisation de couvertures macroéconomiques par les fonds de Varenne Capital Partners

Giuseppe Perrone. Ce sont des couvertures que l’on met en place pour se protéger des risques qu’on ne peut pas gérer avec la construction de notre portefeuille, par exemple une crise économique majeure. Notre approche se fait sur la base d’un budget de 1,5 % du fonds maximum. Nous avons profité de l’accalmie du marché pour accélérer son développement, en mettant en place un dispositif qui va protéger le fonds sur plusieurs années mais qui l’a un peu pénalisé l’année dernière.

                       Retrouvez le fonds Varenne Valeur sur notre contrat d'assurance-vie mes-placementsliberté

 

mes-placements.fr


Lexique

  • Absolute short : une position « short » signifie que l’investisseur a vendu un titre à découvert. Une stratégie qui est utilisé lorsqu’il pense que l'action va baisser.
  • Costing power : capacité d’une entreprise à produire des biens ou des services moins chers que ses concurrents.
  • Pricing power : capacité d’une entreprise à commercialiser ses biens ou services plus chers que ses concurrents.

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités