Recevez une
documentation
par courrier

Ce qui a changé pour votre patrimoine le 1er janvier 2018

Barème de l’impôt sur le revenu, plafond de la sécurité sociale, taxe d’habitation, CSG, découvrez les principaux changements de ce début d’année.

Achevé de rédiger le 03/01/2018

calculatrice chiffres 2018 CSG taxe habitation

Achevé de rédiger le 03/01/2018

Avec le vote de la loi de finances, de nombreux changements sont intervenus le 1er janvier. Retour sur les chiffres clés de ce début d'année.

Revalorisation du Barème progressif de l’impôt sur le revenu

 Le barème de l'impôt sur le revenu 2018 a été revalorisé de 1 %. Voici le nouveau barème de l’IR :

  Fraction du revenu imposable
Taux d'imposition
jusqu'à 9 807 €
0 %
de 9 807 € à 27 086 €
14 %
de 27 086 € à 72 617 €
30 %
de 72 617 € à 153 783 € 
41 %
à partir de 153 783 €
45 %
Précision : la Loi de finances a augmenté le plafond de la réduction d'impôt liée au quotient familial. Celui-ci passe ainsi de 1 512 €  à 1 527 € pour une demi-part de quotient familial supplémentaire.

Baisse du montant de la taxe d’habitation

Comme prévu, le montant de la taxe d’habitation est diminué de 30 % en 2018, et ce pour 80 % des ménages. Cette baisse est toutefois accordée en fonction d’un critère de revenu et tient compte des charges de famille.

Le revenu annuel net ne doit donc pas dépasser :

  • 30 000 € pour une personne seule, soit un revenu fiscal de référence de 27 000 € ;
  • 48 000 € pour un couple sans enfant (ou un parent isolé avec un enfant), soit un revenu fiscal de référence de 43 000 € ;
  • 54 000 € pour un couple avec un enfant, soit un revenu fiscal de référence de 49 000 € ;
  • 60 000 € pour un couple avec deux enfants, soit un revenu fiscal de référence de 55 000 €.

Il faudra ensuite ajouter 6 000 € par demi-part supplémentaire.

Précision : la Loi de finances pour 2018 prévoit que le montant de la taxe d’habitation sera une nouvelle fois abaissé de 65 % en 2019 avant d’être purement et simplement supprimé en 2020.

Création d’une Flat Tax de 30 %

Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur la plupart des revenus de l’épargne et du patrimoine est entré en vigueur le 1er janvier 2018. Cette « Flat Tax » de 30 % touche les revenus des capitaux mobiliers (intérêts, dividendes) et les plus-values mobilières. Un taux unique qui comprend à la fois les prélèvements sociaux et l’impôt sur le revenu.

Hausse de la CSG

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 a relevé le taux de la contribution sociale généralisée (CSG) de 1,7 point. Ainsi :

  • Le taux applicable aux revenus du capital et du patrimoine soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu : 9,2% (dont 6,8% déductibles) contre 7,5 % auparavant.
  • Le taux normal appliqué aux pensions de retraite : 8,3 % (dont 5,9% déductibles), contre 6,6% auparavant

Avec cette hausse le taux global des prélèvement sociaux passe à 17,2 %, contre 15,5 % auparavant.

Nouveau plafond de la sécurité sociale

Le plafond de la Sécurité sociale a été revalorisé de 1,28 % par rapport au plafond 2017.

Il est donc porté à :

  • 39 732 € en valeur annuelle (contre 39 228 € en 2017) ;
  • 3 311 € en valeur mensuelle (contre 3 269 € en 2017) ;
  • 182 € en valeur journalière (contre 180 € en 2017) ;
  • 25 € en valeur horaire.

En pratique, ce plafond est réévalué chaque année en fonction de l'évolution des salaires. Il est principalement utilisé pour le calcul du plafond de versements sur les contrats d’épargne retraite (Perp, Madelin…), certaines cotisations sociales et prestations de la Sécurité sociale ainsi que du montant du remboursement des frais de santé de certaines mutuelles.


mes-placements.fr

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités