Recevez une
documentation
par courrier

Les OPCI confirment le succès de la pierre-papier

Dix ans après le début de leur commercialisation, les OPCI ont su séduire les épargnants, avec une approche très complémentaire de celle des SCPI.

Achevé de rédiger le 11/12/2017

immeubles porte main immobilier

Achevé de rédiger le 11

Lancé en 2007 les OPCI ont rapidement su trouver leur public, aux côtés de leurs grandes sœurs les SCPI. À l’occasion de leur dixième anniversaire, l’association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) et l’association française de la gestion financière (AFG) ont publié une étude dressant un panorama complet du marché des OPCI.

De sérieux atouts à faire valoir

Les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI) et les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) appartiennent tous deux à la famille de la pierre-papier. Au delà de leur nombreux points communs, on distingue quelques différences notables.

                                                                                                              OPCI et SCPI
Points communs
Différences
  • Ils sont investis sur de l’immobilier professionnels locatifs ;
  • Ils permettent d’obtenir des revenus complémentaires (loyers et plus-values redistribués) ;
  • La société de gestion prend en charge tout l’administratif (gestion, location, achat des biens…) ;
  • Ils sont accessibles facilement, notamment via l’assurance-vie.
  • Les OPCI détiennent au moins 5 % de liquidités pour permettre des rachats à tout moment ;
  • Pour une OPCI, l’Investissement en immobilier est limité à 60 % de ses actifs ;
  • L’OPCI peut investir sur des placements financiers (obligations, valeurs mobilières…) ;
  • Contrairement aux SCPI dites « fiscales » les OPCI n’offrent pas l’accès aux dispositifs de défiscalisation immobilière (Pinel, Malraux…)
Bilan : Les deux véhicules présentent des caractéristiques très proches (investissement sur des biens immobiliers de qualité, mutualisation des risques ...). Principal avantage des OPCI : leur liquidité. Cela offre la possibilité de les acheter et de les vendre plus rapidement que pour des SCPI. Autre élément distinctif, les OPCI sont investis sur des supports allant bien au delà de l’immobilier. Une diversification appréciée par de nombreux épargnants, mais qui peut aussi, dans certains cas, réduire le rendement de l'OPCI.

Une montée en puissance

Le rapport réalisé par l’Aspim et l’AFG dresse un état des lieux complet des OPCI accessibles au grand public. Notons principalement que :  


                                     Répartition globale de l’actif brut des OPCI grand public en 2016

                                                               


L’assurance-vie comme fer de lance

Depuis 2013, les OPCI connaissent un développement exponentiel. Les chiffres de la collecte témoignent d’un fort attrait des épargnants pour ce placement (voir tableau ci-dessous). Pour l’AFG et l’Aspim, il ne fait aucun doute que « leur adossement à des contrats d’assurance-vie constitue un atout majeur, clés de ce succès aujourd’hui. »


                                     Souscriptions nettes des OPCI grand public (fin d’année, en millions d'euros)

                                                                    Découvrez les OPCI dans notre contrat assurance-vie

Source : étude de marché des OPCI, Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) et Association française de la gestion financière (AFG), 7 décembre 2017


mes-placements.fr 

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités