Recevez une
documentation
par courrier

Jean-Baptiste Barenton (Amiral Gestion) : « Il faut garder la tête froide »

Amiral Gestion vous accompagne dans la sélection de valeurs au sein de votre assurance-vie à travers une nouvelle offre en gestion pilotée.

Achevé de rédiger le 18/09/2018

jean baptiste barenton amiral gestion

mes-placements.fr et Amiral Gestion, acteur disposant d’une expérience de plus de 15 ans dans la gestion d’actifs, mettent à profit leur savoir-faire en permettant aux épargnants d’accéder à une offre en gestion pilotée dès 500 €. 2 orientations sont à leur disposition : Amiral Flexible dont l’exposition aux marchés des actions peut varier de 0 à 100 % et Amiral Actions, investi a minima à 75 % en actions. Jean-Baptiste Barenton, responsable de la Gestion Privée chez Amiral Gestion, revient sur les spécificités de cette offre.

mes-placements.fr. Pourquoi choisir la gestion pilotée d’Amiral Gestion ?

Jean-Baptiste Barenton. Nos recommandations s’appuient sur le savoir-faire de gérants expérimentés, des experts reconnus qui vont prendre pour les clients les décisions d’investissement. Cette offre s’adresse avant tout aux épargnants n’ayant pas le temps ou les connaissances pour réaliser une sélection optimale et des arbitrages pertinents parmi les centaines de fonds à disposition sur leur contrat d’assurance-vie. Nos résultats parlent en notre faveur. Créé en 2002, le plus vieux de nos fonds « actions », Sextant PEA, a réalisé une performance de 15 % par an depuis sa création, surperformant son indice de référence de près de 10 points par an en moyenne. De très bons résultats également visibles sur le fonds flexible Sextant Grand Large, plus gros fonds d’Amiral Gestion lancé l’année suivante, dont la performance dépasse 10 % par an depuis sa création, près de 6 points par an en moyenne au-dessus de son indice de référence (Source : Quantalys/Amiral Gestion).

mes-placements.fr. Sur quels supports l’épargne est-elle investie ?

Jean-Baptiste Barenton. L’épargne est placée sur les fonds Sextant gérés par Amiral Gestion. Nous disposons d’une gamme assez large (fonds actions, obligataire et flexible) pour nous exposer ou non aux différentes classes d’actifs. Ainsi, le portefeuille de chacun des clients en gestion pilotée pourra être investi indirectement sur plus de 300 lignes différentes, et donc de manière très diversifiée.

Suivi de la gestion du contrat : « les clients reçoivent chaque mois un reporting reprenant l’évolution de leur orientation de gestion avec des explications sur les décisions prises et un détail de la composition du portefeuille »

mes-placements.fr. Comment les décisions d’investissement sont-elles prises?

Jean-Baptiste Barenton.  Nous avons un comité qui prend les décisions. 

Pour l’orientation actions, Amiral Gestion déterminera l’exposition nécessaire à la fois en termes de taille de capitalisation (small caps, mid caps, large caps) mais aussi de zones géographiques (Europe, International…). 

Pour l’orientation flexible, Amiral Gestion déterminera en plus la part optimale à détenir en actions, en obligations et en liquidités.

Nos recommandations sont principalement prises en fonction de la cherté de chaque classe d’actifs. Nous nous réunissons a minima chaque mois et de manière exceptionnelle lorsque l’actualité le demande, notamment en cas d’événements majeurs sur les marchés. Le comité d’orientation de gestion effectue les recommandations d’arbitrages aussi souvent que nécessaire.

mes-placements.fr. Sur quels critères la répartition de vos investissements s’effectue-t-elle pour le profil Amiral Flexible ?

Il est très difficile d’anticiper les évolutions macro-économiques. Pour ne citer que trois exemples, les meilleurs experts du sujet se sont trompés respectivement sur les évolutions du pétrole, des taux d’intérêts ou encore plus récemment sur la parité euro-dollar. De notre côté, plutôt que de nous appuyer sur des anticipations qui se révèlent souvent fausses, nous préférons baser notre allocation d’actif en grande partie sur le niveau de valorisation des marchés : plus les marchés sont chers, moins nous voulons avoir d’actions et vice versa. Pour cela, nous utilisons un indicateur de valorisation élaboré par un prix Nobel d'économie, Robert Shiller. Il s’agit d’une gestion de bon sens et de long terme.

La répartition des investissements du profil flexible : fin août, le profil flexible était positionné en actions à hauteur de 35,8 %, en obligations à hauteur de 22,8 % et en placements monétaires à hauteur de 41,3 %.

mes-placements.fr. Comment choisissez-vous les actions de sociétés sur lesquelles vous allez investir à l’intérieur des fonds ? 

Jean-Baptiste Barenton. Les marchés sont, en principe, efficients. Autrement dit, le prix d’une action (le prix auquel elle cote et où l’on peut l’acheter) correspond à la valeur réelle de l’entreprise. Mais par exception, principalement lorsque l’on sort des grands indices, des valeurs très suivies par les analystes ou des pays qui concentrent le plus d’investissements, un écart entre ces deux éléments peut se former. Notre travail est de repérer ces sociétés que l’on peut acheter bien en-dessous de leur valeur réelle. Pour cela, nous utilisons un modèle de valorisation quantitatif que nous avons développé et enrichi depuis 15 ans. Nous regardons également plus de 25 critères qualitatifs afin de nous assurer de la solidité de nos investissements.

mes-placements.fr. Quelle est votre stratégie d’investissement pour les mois à venir ?

Jean-Baptiste Barenton. Nous avons continué à réduire notre exposition aux marchés des actions pour augmenter légèrement nos liquidités compte tenu de niveaux de valorisation de marché plus exigeants

Au sein de la poche actions, nous avons réduit la part réservée aux plus petites valeurs et renforcé notre exposition aux actions internationales, notamment asiatiques, dont les valorisations sont encore raisonnables. Nous nous tenons à l’écart des actions américaines dont le prix nous semble beaucoup trop élevé. Notre prudence nous conduit à privilégier des sociétés de grande qualité, avec des activités protégées par d’importantes barrières à l’entrée et faiblement endettées. 

Au sein de la poche obligataire, nous privilégions les émissions avec de courtes maturités afin d’avoir une moindre sensibilité à des possibles hausses de taux.

mes-placements.fr. Les principaux indices européens font du surplace depuis le début de l’année. Cet environnement est-il favorable à la gestion pilotée ?

Jean-Baptiste Barenton. Les marchés sont difficiles, complexes et volatils. Dans ce contexte, les clients ont envie d’être accompagnés et de déléguer leurs choix.

Pour notre part, nous restons disciplinés et conservons les méthodes qui nous ont permis d’enregistrer de très bons résultats depuis plus de 15 ans. C’est dans ce type de période qu’il faut garder la tête froide et ne pas prendre de risques inconsidérés.


Pour aller plus loin

mes-placements.fr. L’offre en gestion pilotée d’Amiral Gestion est disponible sur le contrat mes-placements liberté.

Jean-Baptiste Barenton. Nous nous réjouissons de partager cette aventure avec mes-placements.fr, notre partenaire depuis plus de 15 ans avec lequel nous avons, au-delà de notre lien capitalistique, un contact privilégié né d’une relation de confiance entre François Badelon et Éric Girault, respectivement fondateur et président d’Amiral Gestion et de mes‑placements.fr.

               Découvrez la gestion pilotée par Amiral Gestion sur notre contrat d'assurance-vie mes-placements liberté

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités