Recevez une
documentation
par courrier

Quels ont été les choix des investisseurs en 2017 ?

L’Association Française de la Gestion Financière (AFG) dresse un bilan très positif de l’année 2017 pour la gestion d’actifs.

Achevé de rédiger le 09/04/2018

bourse placement chiffres hausse baisse

L’Association Française de la Gestion Financière (AFG) a publié un panorama complet du marché de la gestion d’actifs en France en 2017. Cette photographie permet de constater l’intérêt des investisseurs institutionnels pour les fonds obligataires et des particuliers pour la pierre papier (SCPI et OPCI).

Les fonds français ont la cote

Selon les chiffres présentés par l’AFG, l’encours sous gestion en France a progressé de 6 % en 2017, soit une augmentation de 225 milliards d’euros.

Au total ce sont près de 4 000 milliards d’euros qui sont gérés en France. Et près de la moitié de ce montant a été confié à des sociétés de gestion françaises (1 929 mds €) par des investisseurs institutionnels et des particuliers.

Précision : à la fin de l’année 2017, on dénombrait 630 sociétés de gestion françaises.

Les investisseurs boudent les fonds monétaires

La collecte nette cumulée des différentes catégories d’OPCVM (actions, diversifiés, obligataires) de droit français s’établit à + 50 milliards d’euros en 2017. Un niveau de collecte, sur une période d’un an, qui n’avait plus été atteint depuis sept ans.

  • l’encours des OPCVM « Actions » a profité de la bonne orientation des marchés pour terminer l’année sur un gain de + 16,3 % ;
  • les fonds diversifiés ont enregistré une collecte positive (+ 12,3 mds €), portés notamment par le dynamisme de la collecte des unités de compte en assurance-vie ;
  • les fonds obligataires ont vu leur encours augmenté de + 10,6 %, soutenus par des souscriptions nettes en forte hausse (+ 26,4 mds €). Sans surprise, ce sont les investisseurs institutionnels qui ont fait preuve du plus d’appétit pour cette classe d’actifs ;
  • les fonds de gestion immobilière (SCPI et OPCI) restent attractifs pour les investisseurs particuliers (collecte nette d’environ 10 mds €) ;
  • les fonds monétaires ont terminé l’année avec une collecte nette négative (- 1,1 mds €).
À noter : l’AFG estime que les nouvelles dispositions relatives à la fiscalité de l’épargne devraient continuer à favoriser ces classes d’actifs et contribuer ainsi à une meilleure rémunération du patrimoine financier des ménages.


Source : AFG, Panorama du marché français de la gestion pour compte de tiers, mars 2018

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités