Recevez une
documentation
par courrier

La météo des marchés de Juillet de mes-placements.fr

mes-placements vous proposent la météo des marchés financiers pour juillet 2018 et vous donnent quelques conseils pour réussir vos investissements.

Achevé de rédiger le 01/07/2018

carte du monde gestion actifs bourse

états-unis

états-unis trés défavorable
  • La croissance économique est solide, l’inflation modérée ; plusieurs indicateurs de conjoncture (niveau élevé de la confiance des consommateurs, taux de chômage très bas, remontée des taux d’emprunt américains à 2 ans et à 10 ans) soulignent la maturité du cycle économique américain. A cela s’ajoute la politique protectionniste de D.Trump qui pèse sur les indicateurs de confiance des consommateurs (la consommation américaine représente près des 2/3 du Pib américain).  
  • La Banque Centrale Américaine (FED) est optimiste sur la qualité de la croissance et confiante quant à la reprise de l’inflation, relevant ses taux d’intérêt comme anticipé par le marché, avec une 4ème hausse prévue pour le mois de décembre. Elle craint néanmoins les effets d’une guerre commerciale sur l’investissement des entreprises.   
  • Les entreprises américaines ont affiché une progression exceptionnelle de leurs bénéfices au 1ertrimestre, conséquence de la bonne tenue de l’économie domestique et mondiale et de la baisse de la fiscalité des entreprises ; les résultats du 2ème trimestre devraient être bons pour les mêmes raisons, les attentes des investisseurs étant toutefois élevées.
Le potentiel d’appréciation des indices nous semble limité du fait de la valorisation tendue des marchés et des marges des sociétés américaines au plus haut ; nous préférons les fonds internationaux, diversifiés sur l’ensemble des grands marchés et bénéficiant de la croissance mondiale.


Europe

émergents neutre
  • Le ralentissement de la croissance économique se confirme en zone Euro, l’inflation se normalise. Les indicateurs tels que l’indice des directeurs d’achat du secteur manufacturier, le climat des affaires (Indicateur Ifo) et le moral des investisseurs (indice Zew) se replient ; la bonne surprise vient de l’accélération du crédit aux entreprises et du rebond de l’activité dans le secteur privé, portée par l’amélioration du secteur des services. 
  • La Banque Centrale Européenne poursuit sa politique monétaire expansionniste : bien qu’elle annonce l’arrêt de son programme de rachat d’actifs en fin d’année, elle s’engage à ne pas relever ses taux d’intérêt avant l’été 2019, évitant les tensions obligataires ; M.Draghi tient compte du ralentissement de l’activité, de la détérioration des conditions financières, de la hausse des prix du pétrole et de la montée du protectionnisme.
  • Les résultats des entreprises ont été supérieurs aux attentes au 1er trimestre, tout en étant plus contrastés qu’aux Etats-Unis : les sociétés pouvant répercuter la hausse des prix des matières premières sur leur chiffre d’affaires, celles exposées à la consommation chinoise et les pétrolières et gazières ont été moteurs de ces bons résultats. Le contexte négatif d’incertitudes sur les échanges internationaux pourrait toutefois peser sur les résultats prévisionnels des analystes.
Les catalyseurs à la hausse des marchés sont peu évidents, ce qui nous conforte dans notre position « neutre » sur l’Europe : les indicateurs avancés de conjoncture sont moins bien orientés, les tensions politiques ressurgissent, la forte hausse du prix pétrole pèse et la hausse des tarifs douaniers aura un impact sur les profits des entreprises industrielles. A noter toutefois que la politique de la BCE soutiendra la croissance et que les valorisations sont relativement raisonnables.


émergents

émergents neutre
  • En Chine, l’économie, dont l’objectif de croissance reste de +6,5%, subit le contrecoup d’une politique plus restrictive en matière de crédits : les statistiques de production industrielle, d’investissements et de ventes au détail sont ressortis inférieurs aux attentes ; l’affaiblissement de la consommation des ménages est imputable au fardeau croissant des prêts hypothécaires. 
  • La Banque Centrale Chinoise (PBOC) renonce à relever son taux directeur à la suite de l’action de la Fed, suggérant que sa politique pourrait devenir accommodante, de façon à faire face au ralentissement de la croissance plus important que prévu et à la possibilité d’une guerre commerciale avec les Etats-Unis. 
  • La remontée des rendements américains, la hausse du dollar et les risques de guerre commerciale fragilisent les pays émergents : les devises sont en forte baisse par rapport au dollar (livre turque, real brésilien, peso mexicain, rouble russe, rand sud-africain) entraînant la vente massive de dollars et la remontée des taux d’intérêt ; en outre, le rebond du prix du pétrole ravive les tensions inflationnistes pour les pays importateurs.
  • Les publications de résultats trimestriels se sont avérées être en ligne avec les attentes élevées des investisseurs, n’entraînant aucun impact positif sur les marchés.  
Les marchés émergents sont moins attrayants à court terme (signes de ralentissement de l’économie chinoise, hausse du dollar, tensions commerciales et géopolitiques). S’il nous semble un peu tôt pour se repositionner, la correction forte de ces marchés et des devises offrent des points d’entrée attrayants dans une optique long terme.

Les principaux risques

  • Une guerre commerciale, engendrant une baisse des échanges internationaux et un ralentissement de la croissance économique mondiale
  • Une trop forte hausse du prix du pétrole impactant les marges des entreprises et le pouvoir d’achat des ménages
  • Une crise politique en Italie, affectant la confiance des investisseurs
  • Un dérapage durable de l’inflation américaine au-delà de 2,5%, entrainant une normalisation monétaire plus rapide qu’attendue
  • L’anticipation d’une récession aux Etats-Unis, entrainant le retournement de tendance sur tous les marchés
  • Un ralentissement chinois plus marqué qu’attendu, affectant les autres pays émergents.
  • Une déception sur les prochaines publications de résultats, les taux de croissance bénéficiaire attendus étant élevés.


Le conseil de mes-placements.fr :

Les incertitudes affectant les marchés financiers actuellement sont d’ordre politique et tiennent aux risques que fait courir la politique commerciale américaine à la croissance mondiale. Celle-ci devient moins lisible, à un moment où la liquidité des marchés va se réduire et où le prix du pétrole s’est fortement apprécié. L’impact des tensions commerciales est encore anecdotique sur la conjoncture mais affecte déjà la confiance des investisseurs.
Pour l’heure, l’économie mondiale est en expansion, sur un rythme supérieur à son « potentiel » (estimation du taux de croissance du PIB lorsque les facteurs de production sont utilisés de manière optimale), soit entre +3% et +4%, tirée par les économies américaine, chinoise et indienne ; cela constitue un élément de soutien solide aux résultats des entreprises.  
Cet environnement plus difficile justifie notre prudence sur les marchés ; ils seront volatils et permettront de saisir des opportunités pour les investisseurs les plus dynamiques.

  • Nos conseils :
Dans le cadre de nos contrats d’assurance vie, nous privilégions une vision long terme, nous apprécions les fonds en fonction de leur processus de gestion, de leur capacité à réaliser de la performance dans la durée, de leur résistance à une forte baisse des marchés, en tenant compte des différents profils de risque. Notre approche est celle du « Fund Picking » (analyse des fonds d’investissement indépendamment des mouvements court terme de marché).
Nous prenons en compte l’environnement économique et financier pour apprécier les risques de marché. 

Nous mettons en avant les fonds alternatifs (« global macro » ou « multi-stratégies »), les fonds long/short, les fonds flexibles actions et les fonds d’actions internationales.
  • Les fonds global macro ou multistratégies permettent une certaine décorrélation avec les marchés (JPM Global Macro Opportunities, Nordea Alpha 10 MAF, H2O Moderato…) et offrent une bonne diversification dans un portefeuille.
  • Les fonds Long Short permettent de participer à la hausse des marchés tout en ayant un amortisseur à la baisse (Moneta Long Short, BDL Rempart Europe, Sycomore L/S Opportunities).
  • Les fonds flexibles actions laissent aux gérants la faculté de procéder à des ajustements tactiques et à l’allocation d’actifs la plus adéquate (Sextant Grand Large, M&G Dynamic Allocation, Dorval Convictions…). Nous les préférons aux fonds obligataires qui affichent de faibles rendements, dans un environnement de remontée des taux ne permettant pas la réalisation de plus-values.    
  • Les fonds d’actions internationales bénéficient de la bonne tenue de la conjoncture mondiale et procèdent à l’allocation géographique ou sectorielle la plus optimale (Comgest Monde, Echiquier World Equity Growth, Sextant Autour du Monde…), ou bien des fonds internationaux à thématique spécifique (Pictet Security, Pictet Digital, BNP Aqua Classic…)
Dans une moindre mesure et pour le long terme, nous sélectionnons des fonds d’actions européennes et des fonds d’actions émergentes :
  • Les fonds d’actions européennes bénéficient de la croissance européenne et mondiale sur un marché dont la valorisation est relativement attrayante (Amplégest Pricing Power, Oddo Avenir Europe, Sextant PEA…)  
  • Les fonds d’actions émergentes (Magellan, JPM Emerging Markets, Gemequity) permettent de capter la croissance plus forte des pays émergents, et notamment de bénéficier de la consommation chinoise via internet.


Bien comprendre notre météo des marchés :

2-nuage
Très défavorable
nuage
Défavorable
nuage-soleil
Neutre
soleil
Favorable
2-soleil
Très favorable

Je découvre les packs de gestion « clé en main » proposés par mes-placements.fr

Les analyses et commentaires figurant dans cette lettre reflètent le sentiment et l'opinion de mes-placements.fr, sur l'économie, les marchés et leurs évolutions possibles, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de mes-placements.fr/Finance Sélection. Les investisseurs demeurent entièrement maîtres et responsables de leurs choix d'investissement et de l'adéquation de ceux-ci avec leur situation patrimoniale et personnelle. Ils reconnaissent assumer et supporter l'intégralité des risques financiers liés à leurs investissements. L'investissement en SICAV/FCP/SCPI/EMTN… ne comporte aucune garantie, ni de rémunération ni de capital.

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités