Recevez une
documentation
par courrier

La météo des marchés de janvier de mes-placements.fr

mes-placements vous proposent la météo des marchés financiers pour janvier 2018 et vous donnent quelques conseils pour réussir vos investissements.

Achevé de rédiger le 01/01/2018

carte du monde gestion actifs bourse

Achevé de rédiger le 19/01/2018

états-unis

états-unis trés défavorable
  • La croissance économique est solide, le rythme modéré, l’inflation faible et en progression  
  • La baisse des impôts pourrait soutenir l’investissement des entreprises et dans une moindre mesure, la consommation des ménages, prorogeant ainsi le cycle économique. Elle aura un impact positif sur les profits des entreprises, un impact néanmoins limité sur les marges compte tenu de leur niveau déjà très élevé.  
  • La politique de normalisation monétaire de la banque centrale américaine (FED) se poursuit ; le rythme de remontée des taux dépendra de l’évolution de l’inflation américaine.  - L’attention des investisseurs va porter sur les prochaines réformes de Donald Trump, notamment le programme d’investissement en infrastructures.   
Nous conseillons de privilégier les fonds d’actions internationales plutôt que les fonds d’actions purs américains ; en effet, le potentiel d’appréciation des indices nous semble limité du fait d’une valorisation élevée ; par ailleurs, les hausses salariales auront un impact négatif sur les marges des entreprises, au plus haut.  


Europe

Europe neutre
  • La croissance économique est vigoureuse en zone Euro, portée par une amélioration de la demande interne et une reprise marquée des investissements. L’Europe serait plutôt en milieu de cycle économique. Les tendances sont moins favorables en Grande Bretagne. 
  • La Banque Centrale Européenne poursuivra une politique accommodante en 2018, soutenant la croissance et engendrant des liquidités abondantes ; toutefois, une accélération plus forte que prévue de l’activité économique en zone euro, avec un retour de l’inflation autour de 2%, pourront infléchir sa politique expansionniste ; le marché n’anticipe pas de hausse des taux de la BCE avant 2019.
  • La croissance des bénéfices est bien orientée, avec de potentielles révisions à la hausse.

Nous mettons en avant les fonds d’actions européennes compte tenu de la dynamique économique, du potentiel d’appréciation des marges des entreprises dont le niveau est loin de celui du haut de cycle, et d’une valorisation relativement raisonnable.

Nous restons neutres, car les attentes des investisseurs sont élevées, la moindre déception est sanctionnée.


émergents

émergents neutre
  • En Chine, la croissance économique 2017 a été supérieure à l’objectif du gouvernement, grâce au secteur de la construction et à une forte demande extérieure. Les indicateurs conjoncturels sont bien orientés.
  • La politique monétaire est moins favorable, ce qui pourrait conduire à un ralentissement de la croissance à court terme, mais plus soutenable à moyen terme. Le gouvernement chinois souhaite une croissance économique saine et régulière.
  • Les résultats des entreprises sont en amélioration.      
Si nous restons confiants sur les fonds émergents à long terme, la performance récente des indices nous incite à une certaine prudence.
L’évolution de l’indice phare des actions émergentes dépend de la croissance économique chinoise
(les émergents d’Asie représentent 75% de la capitalisation boursière de l’indice MSCI Emerging Markets), des cycles de crédit nationaux et de l’évolution du dollar (un dollar fort est généralement défavorable).

Les principaux risques

  • Une hausse de l’inflation américaine plus forte qu’attendue
  •  La valorisation élevée du marché américain
  •  Une baisse non contrôlée de la croissance chinoise
  • Une erreur de politique monétaire (Fed, BCE) ou fiscale  


Le conseil de mes-placements.fr :

L’année 2017 a connu une reprise générale de la croissance mondiale, des révisions à la hausse des profits des entreprises entrainant la progression des actifs risqués (actions, obligations à haut rendement) ; les obligations ont bénéficié des politiques monétaires accommodantes.

En ce début d’année, les enquêtes de conjoncture sont toujours bien orientées, ce qui augure de la poursuite d’une solide croissance économique mondiale pour 2018, soit +3,7% selon l’OCDE et +2,3% en Europe selon la BCE, avec un niveau de dépenses de consommation satisfaisant et une augmentation sensible des investissements des Etats et des entreprises. Les interrogations des investisseurs portent principalement sur le changement de politique des banques centrales, l’évolution des taux long et des devises, déterminants pour l’évolution des marchés (actions, obligations, devises).

Les risques politiques ne sont pas de nature à déstabiliser la croissance, compte tenu des niveaux de confiance, mais ont néanmoins un impact sur l’évolution des devises ; la volatilité du change aura été en 2017 l’une des principales surprises (baisse de 14% du dollar contre euro).

Si nous sommes prudents sur le marché américain pour une question de valorisation et d’approche de fin de cycle, nous sommes favorables à l’Europe, où la dynamique macroéconomique est positive, la politique monétaire plus accommodante, les valorisations moins tendues, le cycle économique en retard par rapport au cycle américain.  

Concernant les marchés émergents, les perspectives demeurent très attrayantes pour le long terme (progression de la consommation de la classe moyenne, via internet notamment) ; toutefois, la hausse des indices en 2017 (+34% en devises locales, +16,6% en euros) nous incite à une certaine réserve à court terme. La perspective de remontée des taux d’intérêt (historiquement bas) aux Etats Unis et d’inflation peuvent engendrer de fortes turbulences ; ces périodes peuvent être riches en opportunités.

 Nous vous conseillons de privilégier :

  • Les fonds actions ou flexibles actions (reprise économique soutenant la croissance des bénéfices des entreprises) plutôt que des fonds obligataires (rendements faibles, absence de plus-values, voire moins-values dans un environnement de remontée des taux d’intérêt).
  • Les fonds européens (dynamisme économique, potentiel d’appréciation des marges des entreprises) et dans une moindre mesure, les fonds émergents (consommation chinoise, baisse des taux dans de nombreux pays émergents) plutôt que des fonds américains (valorisation tendue, risque politique, approche de la fin de cycle). Par ailleurs, nous préférons des fonds d’actions internationales, sur-pondérant le Japon, plutôt que les fonds Japonais, à moins d’investir dans un fonds devises couvertes.  
  • Nous apprécions le style de gestion « stock picking » (concentration sur les capacités de croissance bénéficiaire des entreprises et sur leur valorisation), car dans un environnement de réduction des liquidités, la sélectivité des entreprises sera clé.

   Diversifiez vos portefeuilles, adaptez la prise de risque à votre horizon d’investissement.  


Bien comprendre notre météo des marchés :

2-nuage
Très défavorable
nuage
Défavorable
nuage-soleil
Neutre
soleil
Favorable
2-soleil
Très favorable

Je découvre les packs de gestion « clé en main » proposés par mes-placements.fr

Les analyses et commentaires figurant dans cette lettre reflètent le sentiment et l'opinion de mes-placements.fr, sur l'économie, les marchés et leurs évolutions possibles, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de mes-placements.fr/Finance Sélection. Les investisseurs demeurent entièrement maîtres et responsables de leurs choix d'investissement et de l'adéquation de ceux-ci avec leur situation patrimoniale et personnelle. Ils reconnaissent assumer et supporter l'intégralité des risques financiers liés à leurs investissements. L'investissement en SICAV/FCP/SCPI/EMTN… ne comporte aucune garantie, ni de rémunération ni de capital.

mes-placements.fr

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités