Recevez une
documentation
par courrier

Bourse : euphorie en 2019, incertitudes pour 2020

Le CAC 40 a conclu sa meilleure année depuis 20 ans. L’ensemble des marchés financiers ont réalisé de bonnes performances.

Achevé de rédiger le 09/01/2020

2019 restera un excellent souvenir pour les places boursières. A commencer par la place parisienne, puisque le CAC 40 a signé sa meilleure progression depuis 1999 (+26,37 %) pour terminer l’année juste en-dessous du seuil des 6 000 points (5 978,06).

Si 35 valeurs ont terminé l’année dans le vert, la progression de l’indice a surtout été portée par un panier de valeurs, principalement issues des secteurs du luxe et de la technologie. « Dix valeurs seulement ont généré plus des deux tiers de la hausse de l’indice » relate Commerzbank, à savoir :

  • LVMH ;
  • Airbus ;
  • Schneider Electric ;
  • L’Oréal ;
  • Sanofi ;
  • Vinci ;
  • BNP Paribas ;
  • Safran ;
  • Axa ;
  • Kering.

Hors de l’Hexagone, les performances sont également remarquables. Les indices américains (S&P 500, Nasdaq, Dow Jones), européens (Euro Stoxx 50, DAX 30) et internationaux (MSCI Monde, CSI 300) se sont particulièrement illustrés (voir tableau en fin d’article).

Performance soutenue par les banques centrales

Les marchés boursiers ont pleinement profité des politiques monétaires de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine. Avec des taux d’intérêt au plus bas et l’aplatissement des rendements obligataires, les actions ont attiré les investisseurs à la recherche de rendements.

En outre, les soubresauts liés aux risques politiques (Brexit, Italie) et aux tensions commerciales sino-américaines ne se sont pas concrétisés véritablement. La réélection confortable de Boris Johnson en décembre a apaisé, pour le moment, les craintes d’un « no deal » concernant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Les avancées des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis fin 2019 ont également soulagé les investisseurs.

Facteurs clés pour 2020

Les marchés abordent ainsi l’exercice 2020 avec une certaine confiance, alimentée notamment par la perspective d’une poursuite des politiques monétaires accommodantes. Après l'Europe et les Etats-Unis, la Chine commence à son tour à assouplir sa politique. Les taux bas présentent toutefois quelques contreparties négatives, en particulier l’accroissement de l’endettement des entreprises et des Etats.  

D’autres facteurs cruciaux pourraient peser sur les places boursières, en particulier :

  • L'évolution incertaine des risques politiques (Brexit, Chine/USA, Moyen-Orient, élection présidentielle américaine) ;
  • Les attentes jugées optimistes sur la croissance des bénéfices des entreprises (8 à 10 %).

En face de ces risques figurent de possibles opportunités à saisir. 2020 pourrait ainsi être marquée par le rattrapage des actions "Value", restées à la traîne des actions "Croissance" en 2019. De même, les petites et moyennes valeurs présentent un potentiel intéressant, avec une prime de risque de liquidité importante et un avantage de profitabilité sur les grandes valeurs. Les marchés émergents pourraient enfin être portés par une probable baisse du dollar, des politiques monétaires locales favorables et une stabilisation des économies.

A savoir : après une belle année boursière, les prévisions pour l’exercice suivant tendent à être plutôt optimistes. L’inverse est également vrai : après la chute des marchés fin 2018, peu d’analystes anticipaient une année 2019 aussi porteuse.

Les solutions à privilégier

Après les sommets atteints en 2019, il peut être tentant d’augmenter son exposition à la Bourse. Néanmoins, les marchés financiers restent capricieux et ne sont jamais linéaires. C’est pourquoi nous privilégions une approche de long terme, en procédant par petites touches et en diversifiant vos investissements. Nous recommandons d’investir progressivement car avec des marchés au plus haut, « tout miser » en une seule fois pourrait tourner à la catastrophe en cas de retournement des marchés.

Mieux vaut donc lisser vos investissements et opter pour des versements réguliers sur votre contrat d’assurance vie par exemple. Pour ce faire, vous pouvez mettre en place des versements libres programmés, selon une fréquence que vous choisissez et un montant que vous déterminez. Autre option : procéder à des arbitrages réguliers afin de sécuriser vos plus-values vers un fonds en euros, en activant l’option « arbitrages programmés » par exemple.

A savoir : si vous n’êtes pas à l’aise avec l’investissement boursier, vous pouvez recourir à la gestion pilotée. De la sorte, vous chargez une société de gestion expérimentée d’investir votre épargne sur les marchés, en accord avec votre profil de risque.

Découvrez la gestion pilotée dans notre contrat mes-placements Liberté

Découvrez la gestion pilotée dans notre contrat mes-placements Vie

Performances des principaux indices boursiers et financiers en 2019

Catégorie

Indice

Performance

Actions

Actions France
CAC 40
+ 26,4 % (5 978,06 points)
Actions France
SBF 120+ 25,2 %
Actions France
CAC Mid & Small Cap
+ 20,3 %
Actions Allemagne
DAX 30
+ 25,5 %
Actions Royaume-Uni
FTSE 100
+ 12,1 %
Actions Zone Euro
Euro Stoxx 50
+ 25,1 %
Actions Etats-Unis
Dow Jones
+ 22,2 %
Actions Etats-Unis
Nasdaq
+ 34,6 %
Actions Etats-Unis
S&P 500
+ 28,7 %
Actions Chine
CSI 300
+ 36,1 %
Actions Japon
Nikkei
+ 18,2 %
Actions Monde
MSCI World
+ 25,2 %
Actions Monde
MSCI Émergents
+ 15,4 %

Obligations

Obligations européennes
Obligations d'Etat diversifiées
+ 4,7 %
Obligations européennes
Obligations à haut rendement
+ 7,8 %
Obligations Monde
Obligations d'Etat diversifiées
+ 7,4 %

Matières premières

Or
Once d'or (en euros)
+ 21,3 %
Pétrole
Brent
+ 21,9 %

Pierre Papier

SCPI
Taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) attendu pour 2019
Autour de 4,5 % en moyenne
OPCI
Performance entre septembre 2018 et septembre 2019
+ 3,4 %

Devise

Devise
Euro/Dollar
- 2,53 %

Placements sans risque

Livret A
Taux d'intérêt annuel
0,75 %
Fonds en euros
Rendement moyen 2019
Entre 1,3 et 1,4 %

Inflation

Inflation
Hausse des prix à la consommation en 2019+ 1,1 %

Une version initiale de cet article affichait à tort une progression du prix du baril de pétrole de 36 % en 2019. Celle-ci faisait référence à l'évolution du prix du baril WTI. L'erreur a été corrigée.

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités