Recevez une
documentation
par courrier

Focus sur la suppression de la taxe d’habitation

80 % des Français bénéficieront d’un dégrèvement de 65 % de leur taxe d’habitation en 2019.

Achevé de rédiger le 02/08/2019

Promesse phare du candidat Macron à l’élection présidentielle de 2017, la suppression de la taxe d’habitation doit s’étaler sur 3 ans. Réduite d’un tiers en 2018, elle sera divisée par 3 en 2019, avant de disparaître complètement en 2020. Toutefois, seuls 80 % des Français sont éligibles à la mesure. Le point sur les conditions de revenus à remplir pour en bénéficier.

Taxe d’habitation : une suppression en 3 temps

En 2018, les ménages dont les revenus de 2017 ne dépassaient pas un plafond ont bénéficié d’un dégrèvement de 30 % de la taxe d’habitation afférente à leur résidence principale. En 2019, le taux de ce dégrèvement est porté à 65 %. Les contribuables concernés verront ainsi leur taxe d’habitation divisée par 3 cette année. De plus, ils ne devront en payer qu’un tiers en novembre prochain. Ce taux de 65 % sera porté à 100 % pour les impositions établies à compter de 2020.

Bon à savoir : Le Gouvernement a annoncé son intention d’étendre la suppression de la taxe d’habitation aux 20 % des ménages aisés qui en sont pour l’instant exclus. Pour eux, la suppression interviendrait également sur trois ans, entre 2021 et 2023. La mesure pourrait être inscrite dans la prochaine loi de finances, à voter fin 2019. A suivre.

Taxe d’habitation : une suppression sous conditions

Seuls les ménages dont le revenu fiscal de référence de 2018 est inférieur à un plafond bénéficieront du dégrèvement de 65 % de leur taxe d’habitation 2019.

  • Ce plafond est fixé à 27 432 € pour les célibataires et à 43 668 € pour les couples, plus 6 096 € par demi-part supplémentaire de quotient familial ;
  • Les foyers dont le revenu fiscal de référence est compris entre ces montants et 28 448 € pour les célibataires ou 45 720 € pour les couples bénéficieront également d’un dégrèvement de leur taxe d’habitation 2019. Toutefois, ce un taux sera inférieur à 65 % ;
  • Les foyers dont le revenu fiscal de référence dépasse 28 448 € pour les célibataires ou 45 720 € pour les couples n’auront droit à aucun abattement. Ils devront payer l’intégralité de leur taxe d’habitation 2019.

L’essentiel à retenir


La suppression progressive de la taxe d’habitation initiée en 2018 se poursuit en 2019.
  • 80 % des Français bénéficieront d’un dégrèvement de 65 % de la taxe d’habitation afférente à leur résidence principale ;
  • A partir de 2020, le taux du dégrèvement atteindra 100 %. La taxe d’habitation liée à la résidence principale sera donc supprimée.

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités