Recevez une
documentation
par courrier

Pourquoi le rendement des fonds en euros baisse-t-il ?

Annoncés une nouvelle fois en baisse en 2017, les rendements des fonds en euros pâtissent notamment de la chute des taux obligataires.

Achevé de rédiger le 22/01/2018

Achevé de rédiger le 22/01/2018

Les français font traditionnellement preuve de prudence lorsqu’il est question de placement. Cette attitude se vérifie dans la gestion de leur assurance-vie, pour laquelle ils privilégient les fonds en euros, placements totalement sécurisés, au détriment des unités de comptes, potentiellement plus rémunérateurs mais dont la valeur en capital n'est pas garantie. Pourtant le rendement des fonds en euros baisse. Alors qu’ils affichaient encore une performance moyenne de 5,3 % en 2000 ils ne devraient pas dépasser les 1,5 % cette année. Une situation que l’on peut évidemment regretter mais qui n’est pas surprenante. Explications.

Les fonds en euros subissent la baisse des rendements obligataires

Lentement mais surement, la performance des fonds en euros s’amenuise. Pour bien en comprendre les causes, il faut tout d’abord se pencher sur leur composition. La gestion des fonds en euros est encadrée par la loi, ne laissant aux gestionnaires qu’une marge de manœuvre limitée. L’épargne est donc, le plus souvent, investie en :

  • obligations d’états, bons du trésor et obligations d’entreprises : plus de 80 % des encours ;
  • actions : entre 5 à 10 % ;
  • actifs immobiliers : pour environ 5 % ;
  • produits monétaires.

Avec près de 80 % des investissements dirigés vers des titres obligataires, les fonds en euros affichent une forte dépendance aux produits de taux. Or, depuis quelques années les taux d’intérêts des emprunts d’États mais aussi ceux émis par les entreprises ont fortement chuté. Prenons l’exemple des obligations d’États français (OAT) à 10 ans, considérées comme un point de référence pour la plupart des investisseurs. En janvier 2018, leur taux d’intérêt était de seulement 0.84 %. Un chiffre qui illustre à lui seul toutes les difficultés éprouvées par les assureurs pour générer de la performance sur le marché obligataire.

Source : lafinancepourtous.com d'après FFSA

Les contraintes réglementaires pèsent sur leur performance

Au-delà de l’affaissement des taux obligataires, les nouvelles contraintes réglementaires pesant sur les assureurs peuvent également expliquer la baisse des rendements.

  • Des normes de solvabilité imposent aux compagnies d’assurance une prudence plus importante dans la gestion des actifs en euros. Autrement dit, elles ont dû réduire leurs investissements dirigés vers des actifs risqués. Or c’est cette poche d’investissement qui permet de doper les rendements des fonds en euros.
  • Le régulateur a incité les assureurs à augmenter leur réserve et notamment la provision pour participation aux bénéfices (PPB). Une partie des bénéfices est ainsi versée sur un compte de réserve que la compagnie pourra utiliser ultérieurement pour lisser les rendements des contrats. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) estime que cette réserve représenterait un peu plus de 3 % des sommes gérées.

La baisse des fonds en euros est-elle arrivée à son terme ?

Les rendements annoncés pour 2017 sont une nouvelle fois en baisse, de 0.30 point en moyenne. En sera-t-il encore de même au cours des prochaines années ?

Certains spécialistes estiment que la performance des fonds en euros devrait atteindre un seuil plancher en 2018 avant d’amorcer une légère remontée au cours des prochaines années, soutenue par le regain de forme (espéré) des taux obligataires.

Important : l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) a souligné l’écart de performance des fonds en euros commercialisés par les banques et celles proposées par les assurances et les mutuelles. Un différentiel qui tourne largement en faveur de ces derniers. La moyenne annuelle de rémunérations des fonds en euros servit par les assureurs au cours des 8 dernières années atteint 3,50, %, contre 2,83 % pour les banques.

                                                   Découvrez notre contrat d'assurance-vie mes-placements liberté


L’avis de mes placements.fr

Les fonds en euros demeurent l’un des incontournables de l’assurance-vie. Sécurité, rendement supérieur aux livrets d’épargne réglementée, parfaite liquidité : ce placement conjugue de nombreux avantages auxquels les français sont très attachés.

La baisse de leurs rendements impose toutefois aux épargnants une diversification de leur capital placé en assurance-vie. En fonction de leur profil d’investisseur et de leur horizon de placement, les fonds patrimoniaux, les SCPI ou encore les OPCI peuvent constituer des alternatives pertinentes.

 

mes-placements.fr

 

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités