Recevez une
documentation
par courrier

Épargne : les choix des français

Une étude réalisée par la Fédération française de l’assurance nous éclaire sur les décisions prises par les français en matière d’épargne.

Achevé de rédiger le 27/09/2018

pièce plante terre épargne

La Fédération française de l’assurance (FFA) vient de publier une étude concernant les habitudes d’épargne des ménages en 2017. Parmi les principaux enseignements, on retiendra l’attrait de plus en plus importants des détenteurs d’assurance-vie pour les unités de compte.

Les français, champions de l'épargne

Fin 2017, le patrimoine des ménages était composé :

Sans surprise, les français sont, avec les allemands, les européens les plus économes. Conscients des enjeux en matière de prévoyance et de retraite, les français font donc l’effort de mettre de l’argent de côté. Une bonne habitude qui se matérialise par un taux d’épargne moyen de 14,3 % en 2017, en hausse de 0.3 points par rapport à 2016.

Précision : le taux d'épargne des ménages est le rapport entre l'épargne des ménages et leur revenu brut disponible (les revenus d’activités + les revenus du patrimoine – les impôts).

Quels ont été les placements privilégiés en 2017 ?

L’encours des placements financiers des ménages enregistre une progression de 4 %, légèrement inférieure à celle de 2016 (+ 6 %). L’assurance représente 40 % du patrimoine financier des ménages devant les titres, les liquidités et l’épargne dite contractuelle (Plan d’épargne logement, Compte épargne logement …). En moyenne, les français placent 270 € par mois.

Assurance-vie : les unités de compte gagnent du terrain

L’année 2017 a été marquée par la très forte progression des cotisations investies sur des supports en unités de compte et par la baisse des versements sur les fonds en euros :

Cette tendance s’explique notamment par la baisse des rendements des fonds en euros, elle-même provoquée par l’environnement de taux bas. En août 2018, les OAT 10 ans s’établissaient à seulement 0,68 %.

Les supports en unité de comptes ont bénéficié quant à eux, de :

Liquidités : une hausse marquée

Les ménages ont fait preuve d’un certain attentisme en raison du climat d’incertitude qui régnait sur le début de l’année 2017, avant les élections présidentielles. C’est donc vers les placements liquides qu’ils se sont tournés.

Ils constituent près de 50 % du flux vers des placements financiers des ménages en 2017, contre 36 % en 2016. Les comptes à vue, les livrets bancaires et les livrets défiscalisés (Livret A, Livret de développement durable et solidaire) en ont été les grands gagnants.

A contrario, le Plan d’épargne logement (PEL) a subi le contre-coup de la dernière réforme de la fiscalité du patrimoine qui lui était largement défavorable. Il affiche un net recul. Seulement 9 Md€ ont été versé sur le PEL en 2017, contre 18 Md€ un an plus tôt.


L’avis de mes-placements.fr

En 2017, les épargnants ont placé leur liquidité sur des livrets, notamment le plus célébre d’entre eux, le Livret A. Pourtant le taux du Livret A est gelé à 0,75 % jusqu’en 2020. En prenant compte l’inflation de 2,30 % (estimation provisoire de l’INSEE), le rendement réel du Livret A est négatif à - 1,55 %.

Avec un rendement moyen en 2017 de + 1,83 % (source FFA), une disponibilité de votre épargne à tout moment et une garantie de votre capital, les fonds en euros se révèlent être la meilleure alternative au Livret A.

Découvrez nos contrats d’assurance-vie sans frais d’entrée ni de sortie, avec les fonds en euros parmi les plus performants du marché, jusqu’à 3 % de rendement en 2017 !

                                                     Pour découvrir les avantages de nos contrats d'assurance-vie


Source : Tableau de bord de l'assurance en 2017, Fédération française de l’assurance (FFA), Août 2018

mes-placements.fr

Les actualités de l'épargne et du patrimoine

Découvrez les dernières actualités